Accueil

 

 

 COMMUNIQUES

 

Le 6 juillet 2011

Obsèques de trois martyrs de l'armée tués par les tirs de terroriste armés

Les obsèques de trois martyrs de l'armée tués par des terroristes armés à Hama, à Idleb et dans la banlieue de Damas, sont parties aujourd'hui des hôpitaux militaires de Tichrine, de Homs et d'Alep vers leurs dernières demeures dans leurs villes et villages.

Les martyrs sont: Le conscrit Amar Taha al-Elis (Alep), le sergent Ali Fahmi Zaazou' (Homs) et le sergent Issam Sami Abboud (Idleb).

La famille et les parents des martyrs ont appelé les enfants de la Syrie à s'unir pour faire face au complot visant la patrie et à œuvrer pour conserver l'unité, la sécurité et la stabilité de leur pays.

 

Le 28 juin 2011

KOSINIC : Certains désirent transmettre une image fausse de ce qui se passe en Syrie

Le sénateur Dennis Kosinic, membre du Congrès américain, a appelé les médias internationaux à ne pas faire part de la campagne de désinformation qui consiste à amplifier les événements en Syrie et à en tirer des déductions sans s’adresser aux personnes dans la rue et sans prendre connaissance de leurs demandes et de leurs avis.

Lors d'une conférence de presse tenue, le 28 juin 2011, à l'hôtel Four Seasons à Damas, le sénateur américain a estimé qu'il existait des parties qui voulaient donner une image fausse de ce qui se passe en Syrie.

Il a souligné la nécessité de laisser au peuple syrien, à son commandement et à son gouvernement de décider eux-mêmes des moyens susceptibles de mener aux transformations démocratiques.
Kosinic a qualifié de très positive l'action politique des opposants et des indépendants et leur libre expression qui mettent en avant leur points de vue. Le sénateur a signalé que "Le Président Bachar al-Assad est soucieux de ce qui se passe en Syrie et qu’il œuvre clairement pour créer une nouvelle Syrie", ajoutant que le Président al-Assad jouit du respect de tous les Syriens, qui eux-mêmes aspirent à un véritable changement tout en maintenant leurs unités.

Le sénateur américain a indiqué qu'il était venu en Syrie pour comprendre quelles étaient vraiment les attentes du peuple syrien et pour transmettre la vérité au Congrès américain, à l'administration américaine ainsi qu’à la communauté internationale.

Kosinic a affirmé que si la Syrie réussit à accorder davantage de liberté et à entamer des réformes démocratiques à travers l'action commune entreprise avec l'opposition, cela donnerait une importante leçon à tout le monde.

Il a enfin évoqué la place importante de la Syrie dans la région soulignant que les récents événements en Syrie auront des répercussions non seulement sur ce pays, mais aussi sur la région
et le monde entier. 

Sit-in des familles martyrs en confirmation de l’unité nationale.

Les familles des martyrs de Tartous tombés dans les attaques des groupes terroristes armés dans plusieurs gouvernorats syriens, ont observé ce soir un sit-in, affirmant l'unité nationale et soutenant le processus de réforme.

Une minute de silence a été observée en hommage aux âmes des martyrs de la Syrie, civils et militaires, et l'hymne national a été ensuite interprété.

Les participants arboraient les photos des martyrs et des pancartes condamnant l'ingérence étrangère dans les affaires de la Syrie. Ils ont scandé des slogans exprimant leur fierté des sacrifices consentis par leurs fils pour défendre leur chère patrie.

Un communiqué publié par les familles des martyrs appelle tout le peuple syrien à resserrer les rangs pour soutenir le processus de réforme, soulignant le rôle clé de l'armée syrienne dans l'instauration de la sécurité et de la stabilité dans le pays face aux groupes criminels.

Dans le même contexte, le groupe "La Syrie, notre pays" qui regroupe des jeunes de Tartous, a fait un geste de solidarité avec le processus de réforme, exprimant l'attachement à l'unité nationale.

Le groupe a annoncé que jeudi prochain, une marche aux chandelles aura lieu sur la corniche de Tartous en vertu d'une autorisation officielle. Différentes personnalités et organisations civiles et populaires vont participer à cette marche lancée sous le thème "La Syrie est en bon état".

La marche vise à montrer l'image réelle des jeunes syriens et leur fidélité à leur patrie et à leurs dirigeants. Elle prouve, également, leur volonté de poursuivre la réforme et leur condamnation des actes de sabotage des biens publics et privés. 

Marche populaire pour la patrie dans plusieurs gouvernorats.

Des milliers d’habitants de la région de Zabadani ont exprimé leur soutien au programme de réforme globale géré par le Président al-Assad. Ils ont également rejeté le complot étranger tramé contre la Syrie.

Lors d'un meeting populaire important, les participants ont condamné les campagnes de désinformation déclenchées par certains médias arabes et occidentaux pour ternir l'image de la Syrie.

De même, des marches imposantes ont été organisées à Tall (Campagne de Damas) et à Palmyre, affirmant le soutien au processus de réforme et dénonçant les tentatives d'ingérence dans les affaires intérieures de la Syrie.

Les participants ont affirmé que la volonté et la détermination du peuple syrien allaient faire échouer le complot tramé contre la Syrie.
Ils ont scandé des slogans affirmant leur attachement à l'unité nationale et leur appui au dialogue comme moyen de mener à des ententes nationales.

Dans le même contexte, des tentes pour la patrie ont été dressées à Deraa, Alep et Hassaké avec la participation des personnalités sociales et populaires.

Ces activités sont organisées en signe de confirmation de la cohésion nationale et de soutien aux réformes globales lancées par le Président al-Assad.

Les participants ont affirmé que cette initiative permet à tout citoyen d'exprimer son opposition à tous les complots tramés contre son pays. Ils ont affirmé la cohésion du peuple syrien, son soutien au processus de réformes et son rejet des complots qui visent la Syrie. 

 

Le 27 juin 2011

L'UNESCO classifie des villages antiques au nord de la Syrie sur la liste du patrimoine universel
Lors de sa 35ème réunion annuelle tenue à Paris, le Comité du Patrimoine Mondial de l'UNESCO a adopté un projet de loi portant sur l'inscription des villages du nord de la Syrie comme paysage culturel sur la liste du patrimoine mondial.

Dans une allocution prononcée, après l'adoption du projet de décision, Son Excellence Madame Lamia Chakkour, Ambassadeur de la République Arabe Syrienne en France, Ambassadeur Délégué permanent auprès de l'UNESCO, a remercié au nom de la Syrie, des Dirigeants syriens et du peuple, l'UNESCO, les pays membres, le Comité du Patrimoine Mondial et le Conseil International des Monuments, pour l'adoption de cette décision et l'annonce de la valeur exceptionnelle mondiale de ces villages dont le nombre atteint 40, remontant aux époques anciennes.

Son Excellence Madame Chakkour a indiqué que cette décision confirme que la Syrie possède plus de 5 000 sites antiques et qu'elle jouit de l'inscription du 7ème site de son patrimoine sur la liste du patrimoine mondial et qu’elle a une position de civilisation dont tout le monde doit témoigner.

Elle a fait remarquer que l'inscription des villages antiques au nord de la Syrie sur la liste du patrimoine mondial était le fruit des efforts intensifs du groupe de travail national syrien, de la direction générale des antiquités, des musées et des groupes de travail internationaux.

Après l'inscription des villages antiques du nord de la Syrie sur la liste du patrimoine mondial, le nombre de sites antiques inscrits est au nombre de sept, à savoir : la vieille ville de Damas en 1979, la ville antique de Bosra en 1980, Palmyre en 1980, la vielle ville d'Alep en 1986, et les deux citadelles des Kraks de Chevaliers et de Saladin en 2006

Le Ministère de l'Intérieur donne aux citoyens possesseurs d’armes illégales un délai de 15 jours pour les livrer.

Le Ministère de l'Intérieur a exhorté les citoyens qui possèdent des armes illégales à les livrer dans les 15 jours à venir, au plus proche poste de police, soulignant que ceux qui les livrent dans le délai fixé seraient exemptés de tous les dispositifs et les procédures juridiques relatifs à la possession des armes illégales.

Un communiqué du Ministère affirme qu'il prendra toutes les procédures juridiques en vigueur à l'encontre de chaque personne arrêtée avec une arme illégale après le délai susmentionné.

 

Le 22 juin 2011

Obsèques de 20 martyrs à Homs, tombés à Jisr al-Choughour.

Les obsèques de 20 martyrs des forces de sécurité, tués par les groupes armés à Jisr al-Choughour, ont eu lieu, aujourd’hui, à l’hôpital militaire à Homs.

Des adieux prestigieux ont été réservés aux martyrs avant de les transporter vers leur dernière demeure à Lattaquié.

Notons que les dépouilles de 52 martyrs sont arrivées à l’hôpital militaire de Homs. Les obsèques de 20 d’entre eux auront lieu aujourd’hui, alors que les 26 autres seront organisées demain avant de les transporter à Lattaquié.

 

Le 26 Mai 2011

M. Fayçal Miqdad, vice-ministre des Affaires étrangères et des Emigrés, a donné lecture ce matin du communiqué de la République Arabe Syrienne devant la 16ème conférence ministérielle du Mouvement de non-alignement qui se tient en Indonésie.

M. Miqdad a indiqué que la Syrie soutient la déclaration de Bali concernant le 50ème anniversaire de la fondation du mouvement de non-alignement qui affirme que les pays du mouvement sont déterminés à réaliser un monde plus sécuritaire et sûr par leur engagement au soutien des efforts pour le désarmement nucléaire et l'établissement d'un monde multipolaire, et au refus des sanctions unilatérales imposées à un pays quelconque des pays non-alignés.

M. Miqdad a ajouté que le soutien par le mouvement des principes de la souveraineté, de l'indépendance et de la non ingérence dans les affaires intérieures des pays et la réalisation de la paix juste et globale au Moyen-Orient basée sur les résolutions légales et internationales et le principe de la terre contre la paix sont des côtés qui confirment la vitalité du mouvement et sa détermination à affronter les défis politiques et économiques. Il a appelé au renforcement du rôle du mouvement face aux tentatives visant à imposer une tutelle sur l'état des droits de l'homme.

M. Miqdad a précisé que la Syrie était dernièrement la cible d'une offensive injuste suivie attentivement par les pays du mouvement partant de leur souci de la stabilité de la Syrie et du rôle efficace de cette dernière au niveau régional et international. Il a ajouté que la politique extérieure de la Syrie est basée sur l'attachement aux droits nationaux, à la défense des causes arabes, au soutien de l'indépendance des peuples dans les différentes parties du monde et à l'appui des mouvements de libération.

"Cette position de la Syrie ne plaît pas à certains sur la scène internationale, ce qui a donné lieu à une série de conspirations tramées contre la Syrie pour porter un coup à sa résistance et à son rôle axial dans la région", a-t-il indiqué, soulignant la campagne médiatique sans précédente déclenchée contre la Syrie pour déformer les réalités et induire en erreur l'opinion publique internationale en diffusant des nouvelles provocatrices qui vont à l’encontre de la moralité médiatique et professionnelle la plus élémentaire. "Des mass médias méconnaissent toujours les scènes sanglantes des victimes dont les corps sont mutilés par les groupes terroristes et procèdent à bouleverser les réalités en propageant des mensonges sur le tir par les forces de sécurité sur les marches pacifiques alors que les forces de sécurité étaient la cible de tirs par des gangs criminels, ce qui a abouti au martyre de plus de 150 officiers et soldats parmi les éléments de la police et de l'armée", a indiqué M. Miqdad qui a affirmé que celui qui prétend qu'il lutte pour la liberté ne tue pas la liberté des autres en la vie.

M. Miqdad a ajouté que les mesures prises par l'Administration américaine et l'Union européenne contre la Syrie ne signifient qu’un appui direct à ces groupes terroristes et extrémistes pour les inciter à effuser plus de sang des citoyens innocents. "Cet appui est un état de double critère le pire", a affirmé M. Miqdad qui a ajouté que ces pays qui parlent du soutien des droits de l'homme ne parlent pas avec le même enthousiasme d'Israël et de ses violations réelles et non fabriquées, des droits de l'hommes dans les territoires arabes occupés.

Le vice-ministre syrien a indiqué que l'emploi de ces groupes pour attiser la subversion vise à créer des batailles marginales pour puiser la Syrie et dévier le peuple de son chemin de la réforme et du développement.

En ce qui concerne le Golan syrien occupé, M. Miqdad a exprimé la gratitude de la Syrie aux pays du mouvement pour leur appui à la libération du Golan, passant en revue les mesures barbares pratiquées par les autorités israéliennes contre les citoyens syriens du Golan de violer les droits humanitaires les plus élémentaires.

M. Miqdad a indiqué que le monde réalise que le processus de paix entamé en 1991 n'a pas atteint ses objectifs mais qu'il était une pure opération sans paix et que les derniers événements ont prouvé la crédibilité de la position syrienne proclamée sur l'inexistence d'un associé israélien de la paix, surtout après la campagne lancée par le premier ministre israélien au Congrès américain en prétendant que la Cisjordanie est "une terre israélienne", tout en s'opposant à l'anéantissement des colonies israéliennes dans les territoires occupés et en refusant de se retirer jusqu'aux lignes du 4 juin 1967.

 

Le 25 mai

Une source militaire : trois martyrs des forces de sécurité pris en embuscade par un groupe terroriste.

Une source militaire a déclaré qu’une patrouille des forces de sécurité est tombée dans une embuscade tendue par un groupe terroriste armé près du village d’al-Ghajar  à Homs, faisant trois martyrs.

La police et les forces de sécurité poursuivent ces groupes terroristes, qui prennent pour cible la vie des citoyens, la sécurité et la stabilité de la patrie, afin de les arrêter et de les traduite en justice.

Les martyrs sont :

-         L’adjudant chef Hani Anis Abbas, né à Lattaquié en 1966, marié et père de trois enfants.

-         L’adjudant chef Mohammad Adib Hallak, né à Messiaf en 1973, marié et père de deux enfants.

-         L’adjudant chef Mohammad Ibrahim al-Ali, né à Homs en 1970.

Des obsèques prestigieuses ont eu lieu dans l’hôpital militaire de Homs pour les trois martyrs, où les participants au cortège ont affirmé leur attachement à l’unité nationale, à la sécurité et à la stabilité de la Syrie, soulignant que la patrie mérite tous les sacrifices consentis par les citoyens.

 

Le 22 mai 2011

Obsèques du martyr Mohammad Chabaane à Tartous.

Le village de Hamman Qania, dans le gouvernorat de Tartous, a célébré aujourd’hui, les obsèques solennelles du policier martyr, Mohammad Ali Chabaane, tombé martyr hier, dans la banlieue de Damas sous les balles d’un groupe terroriste.

Les participants à ces obsèques ont affirmé toute la nécessité de maintenir l’unité nationale pour protéger la Syrie et faire échouer tous les complots qui la visent.

Le père du martyr s’est dit fier de son fils, qui est tombé martyr pendant qu’il accomplissait son devoir national affirmant qu’il est prêt à tout donner pour préserver la stabilité de la patrie.

« Malgré notre douleur de perdre Mohammad, nous sommes fiers de notre fils martyr » a dit la mère.

Le martyr est né en 1990, dans le village de Hamman Qania, dans la région de Cheikh Badr à Tartous. Il est célibataire et a six frères.

 

Le 19 mai 2011

Un policier est tombé martyr sous les balles d’une bande criminelle armée à Lattaquié.

Une source responsable du Ministère de l’Intérieur a déclaré qu’une bande criminelle armé a ouvert, hier soir, le feu sur le policier Ghazi Ahmad Hallaq, qui est tombé martyr sur la route de Jisr al-Choughour – Lattaquié.

La source précise que le martyr est né en 1987 à Homs. Il est célibataire.

 

Le 18 mai 2011

Obsèques de neuf martyrs de l’armée et des forces de sécurité

Les gouvernorats de Tartous, d’Idleb, d’Homs, d’Hama et d’Alep ont fait aujourd’hui leurs derniers adieux aux dépouilles mortelles de 9 martyrs de l’armée et des forces de sécurité, tombés sous les balles d’éléments criminels armés, et ce, à travers un cortège, où des slogans insistant sur l’unité nationale et la mise en échec des complots visant la Syrie, « terre et peuple » ont été scandés.

Des milliers d’habitants du village de Ba’mara dans le gouvernorat de Tartous ont accueilli et participé aux funérailles du martyr, le colonel Mohammad Ibrahim Abdallah, tué hier à Tal Kalakh par un gang criminel armé.

Les habitants du village de Bremaneh al-Machaïkh dans le gouvernorat de Tartous ont participé aux obsèques du martyr, l’appelé Aktham Smayya, tombé hier à Tal Kalakh sous les balles de terroristes.

Une foule imposante du gouvernorat de Tartous a participé aux obsèques du martyr, l’adjudant-chef, Sinan Chadoud, tué hier à Tal Kalakh, au moment où il accomplissait son devoir national.

A Homs, les habitants du quartier d’al-Zahraa ont assisté aux funérailles du martyr, le policier, Hassan Youssef, alors que les habitants de la ville d’Idleb ont fait leurs derniers adieux au martyr, l’appelé Hammoud Mohyammad Selfou, tué par des groupes terroristes à Daraa.

Dans un cortège solennel, les habitants du village de Srarif dans la région d’Ariha ont accueilli et participé aux obsèques du martyr, le policier Ahmad Jomaa al-Hussein, tué hier à Tal Kalakh avec de nombreux camarades.

Par ailleurs, le village de Nawa à Salamieh dans le gouvernorat de Hama a fait ses derniers adieux au martyr, l’adjudant-chef Youssef Mohammad Chaabane, alors que le village d’al-Najara dans le gouvernorat d’Alep a participé aux obsèques du martyr, l’appelé Mustafa Mahmoud, tombé en martyr hier à Tal Kalah sous les balles de groupes armés criminels.

Les participants aux obsèques ont scandé des slogans insistant sur la consolidation de l’unité nationale et de la mise en échec des complots qui visent à déstabiliser la sécurité et la quiétude de la Syrie.

Des milliers d’habitants de la localité d’Anab dans la banlieue d’Alep, ont fait leurs derniers adieux au martyr, l’appelé Omar Mohammad Hamzeh, tué hier à Tal Kalakh.

 

Le 17 mai 2011

Huit martyrs et cinq blessés parmi les forces de l’armé et de la sécurité à Talkalakh et à la campagne de Deraa.

Une source militaire a déclaré que les unités de l’armée et des forces de sécurité avaient  arrêté, aujourd’hui, à Talkalakh et dans la campagne de Deraa, nombre de recherchés ayant terrorisé les citoyens dans ces régions.

Les affrontements d’aujourd’hui avec ces éléments terroristes ont fait huit martyrs et cinq blessés dans les rangs de l’armée et des forces de sécurité. « Des tués et des blessés ont été enregistrés parmi les criminels et une grande quantité d’armes et de munitions a été confisquée », a ajouté la même source.

Obsèques de deux martyrs de la police tombés par les balles d’un groupe terroriste armé à Homs.

Le gouvernorat de Homs a participé, aujourd’hui, aux obsèques des deux policiers-martyrs Maher Ali Mhanna et Bassam Khalil, tombés hier par les balles d’une bande terroriste armée sur la route de Deir al-Bayyada au gouvernorat de Homs.

Une foule imposante du village d’Inata à Tal Kalakh a fait ses derniers adieux au martyr Maher Ali Mhanna, alors que des milliers de personnes ont participé aux funérailles de Bassam Khalil al-Khalil dans le village d’al-Dardaa à al-Raqamah.

M. Bassel Mhanna, frère du martyr Mhanna, a indiqué que son frère a donné sa vie pour défendre la patrie et préserver sa sécurité et sa stabilité, saluant l’armée arabe syrienne qui protège la patrie et rétablit la sécurité en Syrie.

Un officier et quatre éléments des forces de sécurité sont tombés martyrs par le feu d’un groupe terroriste armé dans la région de Talkalakh.

Une source responsable du Ministère de l’Intérieur a déclaré qu’un groupe terroriste armé a tiré sur une patrouille des forces de sécurité dans la région de Talkakakh à Homs, un officier et quatre éléments sont tombés martyrs, le Colonel Mohamad Ibrahim Abdallah, l’adjudant Youssef Chaabane, l’adjudant Sinan Chaddoud, le policier Hassan Youssef al-ali et le policier Ahmad Joumaa al-Hussein.

 

Le 15 mai 2011

Le Ministère de l’Intérieur proroge jusqu’au 22 mai le délai accordant aux émeutiers qui se rendent la suspension des poursuites.

En réponse aux appels incessants, afin que les personnes impliquées dans des actes de sabotage puissent se rendre aux services compétents pour profiter du délai qui leur a été accordé par le Ministère de l’Intérieur, ce dernier a décidé de proroger le délai, qui expire aujourd’hui, jusqu’au 22 mai prochain.

Une source responsable au Ministère a indiqué, aujourd’hui, que le nombre de personnes qui se sont livrées aux Autorités compétentes a atteint, à ce jour, 6 710, dans les différents gouvernorats syriens.

La même source a fait savoir que toutes les personnes ont été aussitôt libérées après avoir signé un engagement à ne pas récidiver.

 

Le 13 mai 2011

Obsèques du martyr Salloum Ahmad Assaloum à Al-Hassaké.

Le cortège qui a accompagné la dépouille du conscrit Salloum Ahmad Assaloum, tombé martyr, hier, par le feu des groupes terroristes à Daraa s’est dirigé, aujourd’hui, de l’hôpital militaire de Tichrine à Damas vers sa dernière demeure au village de Kahtaniat el-Haramoun, au gouvernorat d’al-Hassaké.

L’oncle du martyr s’est dit fier de son neveu, né en 1990, qui s’est sacrifié pour l’unité nationale, affirmant que le sang des martyrs sera la forteresse invincible qui éloigne notre pays de tous les maux.

 

Le 12 Mai 2011

Obsèques de deux martyrs, le lieutenant Saffouk de Deir-Ezzor et le sergent Ahmed d’Alep.

Les deux gouvernorats de Deir-Ezzor et d’Alep ont accueilli aujourd’hui les dépouilles des deux martyrs, le lieutenant Saffouk Maha al-Khalifeh de Deir-Ezzor et le sergent Ahmed Ali al-H’sein d’Alep, tombés tous les deux au champ d’honneur.

Le premier a été atteint mortellement, hier, par balles tirées par des membres du terrorisme dans la banlieue de Homs, et le deuxième, a été atteint mortellement par balles par des mains perfides, hier, dans la banlieue de Deraa.

Des obsèques populaires et officielles leur ont été réservées, pour le premier martyr, le lieutenant Saffouk à Deir-Ezzor, plus précisément dans son village natal d’Attarif. Pour le deuxième martyr, le sergent Ahmad, dans son village natal d’Oum Mayyal, situé à 75 km à l’est d’Alep.

L’armée déplore un martyr et deux blessés, atteints aujourd’hui par des tirs terroristes à Deraa.

Une source militaire a déclaré que l’armée déplore un martyr et deux blessés, atteints par des terroristes dans le gouvernorat de Deraa.

Les soldats en question ont été atteints par des tirs terroristes au moment ou l’armée s’est engagée à instaurer la sécurité et la stabilité dans ce gouvernorat, envahi par les terroristes qui sévissent encore dans la ville de Deraa et dans sa banlieue.

 

Le 11 mai 2011

Amendement du 3ème article de la décision portant sur la formation d’un comité judiciaire pour enquêter sur les évènements de Deraa et Lattaquié.

Le Vice-président du Conseil supérieur de la Justice, le juge Tayssir Qala Awad, a pris une décision portant sur l’amendement du 3ème article de la décision N° 905 du 31 mars 2011, concernant la formation d’un comité judiciaire sur toutes les questions qui ont coûté la vie à des citoyens civils et militaires dans les gouvernorats de Deraa et Lattaquié, pour englober tous les gouvernorats.

La décision a considéré l’avocat général, le premier juge d’enquête et le procureur général le plus ancien du gouvernorat comme une sous-commission issue du comité d’enquête et qui entame ses missions dans le cadre du gouvernorat et soumet les résultats de ses travaux au comité.

 

Le 9 mai 2011

Le Ministère de l’Intérieur a indiqué que 1083 personnes impliquées dans des actes de sabotage se sont rendues aux autorités compétentes.

Le Ministère de l’Intérieur a souligné que les personnes impliquées dans des actes de sabotage continuent à se présenter aux postes de police et de sécurité.

Une source responsable du Ministère de l’Intérieur a fait savoir que 1083 personnes impliquées dans la provocation des troubles en Syrie se sont rendues, à ce jour, aux autorités compétentes dans les différents gouvernorats syriens.

La même source a indiqué que toutes les personnes qui s’étaient rendues aux autorités ont été immédiatement libérées après s’être engagées à ne pas recourir à n’importe quel acte portant atteinte à la sécurité de la Patrie et du citoyen.

Le Ministère de l’Intérieur a réitéré l’appel aux personnes qui avaient participé ou provoqué des actes punis par la loi ou procédé à des déclarations trompeuses à se rendre aux autorités compétentes dans le délai qui leur est donné, soit le 15 courant, et à dénoncer les saboteurs, les terroristes et les caches d’armes, soulignant que ces personnes seront exemptées de la punition et des poursuites judiciaires.

Le réseau syrien des droits de l’homme condamne les actes de sabotage commis par des groupes subversifs à Hama.

Le réseau syrien des droits de l’homme a condamné les actes de violence et de sabotage commis par des groupes subversifs dans la ville de Hama, en particulier la mise à feu de bureaux dans le bâtiment du gouvernorat et l’agression contre le bâtiment de la radio et de la télévision.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le réseau a indiqué qu’une délégation du réseau a visité les sites agressés et mené des rencontres avec les propriétaires des magasins commerciaux sur la place de l’Oronte, qui ont affirmé que près de 400 manifestants se sont rassemblés devant le bâtiment avec près de 100 motocyclettes pour intimider les citoyens. Ils sont partis ensuite pour revenir avec un nombre restreint d’environ 200 personnes dont la plupart sont âgés d’une vingtaine d’années et ont pris d’assaut le bâtiment du gouvernorat, cassé la porte et mis le feu dans des bureaux avec du benzène.

Le réseau a indiqué qu’un deuxième groupe a pris d’assaut le bâtiment de la radio et de la télévision à Hama et a cassé les équipements à l’intérieur, ordinateurs, postes de télévisions et caméras.

Des gouvernorats font leurs adieux à un nouveau lot de martyrs de la patrie.

Aujourd’hui ce n’était pas un jour ordinaire dans le village de Kherbat al-Sendyana, à Tartous … tout le monde attendait les obsèques du martyr Akram Mahmoud Maarouf qui s’était sacrifié hier dans la ville de Homs pour sa patrie.

« Nous avons éduqué Akram à l’honnêteté et le voilà qui en a fait la preuve… honnête envers son pays … nous y trouvons l’avenir sûr pour nous, a dit le père martyr, ajoutant que le sang des martyrs bride les assassins et arrête le complot ».

A Damas, et plus particulièrement à Joba, le martyr Kama Majed Idris a répondu à l’appel de sa patrie.

Sweida, la ville de Sultan Pacha al-Atrach, elle aussi, n’a pas ménagé ses enfants pour devenir des martyrs ; elle a donné hier le héros William Bassam Rida.

La région de Zabadani a accueilli la dépouille du martyr Mohammad Mouayad Afandar par sa mère endeuillée qui s’est pourtant montrée heureuse de voir son fils mourir en héros pour que la patrie demeure

Obsèques de quatre martyrs à Homs.

Le personnel de l’hôpital militaire « Tichrine » à Homs a assisté, aujourd’hui, aux obsèques de quatre martyrs de l’armée, tués par le feu des groupes terroristes extrémistes.

Un cortège prestigieux a accompagné les dépouilles des quatre martyrs vers leurs villes et villages natals.

Les martyrs sont :

- Le colonel Mahmoud Maarouf de Jablé – Lattaquié, né en 1970 et père de trois enfants.

- Le Lieutenant William Bassam Ridha de Soueidaa, né en 1988, célibataire.

- Le conscrit Kamal Majed Idris de Jobar, né en 1991, célibataire.

- Le conscrit Mohammad Mo’ayyad Afandar, de Boukkein, né en 1992, célibataire.

 

Le 8 mai 2011

L’armée traque, toujours, des membres terroristes et déplore 6 martyrs dont 3 officiers.

L’armée et les services de sécurité poursuivent la traque des membres terroristes qui sévissent encore dans les régions de Deraa, Banias et Homs, où ils ont terrorisé des citoyens pacifiques et perpétrés des actes de tuerie, de destruction et de sabotage de biens publics et privés.

Les accrochages entre les éléments de l’armée et de la sécurité d’une part, et des membres terroristes d’autre part, dans la banlieue de Deraa et dans les deux villes de Banias et Homs, ont fait six martyrs, dont trois officiers, ainsi que d’autres soldats blessés. En revanche, dans les rangs des groupes terroristes le nombre de tués et de blessés reste indéterminé, plusieurs d’entre eux ont été arrêtés et de grandes quantités d’armes et de munitions ont été confisquées.

Par ailleurs, dix personnes sont tombées en martyrs ce matin et trois autres ont été blessées dans une embuscade tendue par un groupe terroriste sur le tournant Homs-Damas.

Les personnes atteintes sont des habitants de Hama et d’Idleb. Elles prenaient un autobus et revenaient du Liban au moment du crime.

Obsèques de trois martyrs, dont un colonel à Homs.

Des adieux prestigieux ont été réservés aux trois martyrs de l’armée et des services de sécurité, au départ de l’hôpital militaire de Homs vers leurs villes et villages natals.

Les martyrs ont été ciblés par des groupes terroristes extrémistes à Homs quand ils accomplissaient leur devoir national.

Les martyrs sont :

- Le colonel Wajih Nizar Hawwach de Myssiaf dans le Mohafazat de Hama.

- L’adjudant-chef Mohammad al-Bayyah de Homs.

- Le policier Ali Saqqa de Homs.

 

Le 4 mai 2011

Le réseau syrien des droits de l’homme accueille favorablement les décrets et les lois de réforme promulgués en Syrie.

Le réseau syrien des droits de l’homme a accueilli favorablement la promulgation des deux décrets législatifs stipulant la levée de l’état d’urgence et l’abrogation de la Cour de Sûreté supérieure de l’Etat, ainsi que la loi portant sur l’organisation du droit à la manifestation pacifique.

Dans deux communiqués séparés, dont l’Agence syrienne d’informations SANA a obtenu deux copies, le réseau a vivement condamné les actes criminels et de violence commis de sang froid par des groupes terroristes, affirmant que de tels actes constituent une violation flagrante des droits de l’homme et de toutes les chartes internationales et humaines.

Le réseau a, également, critiqué le matraquage dangereux des médias « qui ont renoncé à leurs principes et à leur mission humanitaire et qui se sont transformés en un outil pour semer la zizanie et attiser la sédition dans le pays. »

Le réseau syrien des droits de l’homme a exhorté le peuple syrien a être attentif et à coopérer avec les forces de l’armée et de sécurité pour arrêter les groupes criminels « qui constituent un grave danger menaçant toues les composantes de la société syrienne ».

Obsèques du martyr Ahmad Rajab al-Hamoud à Alep.

Des milliers d’Aleppins ont participé aujourd’hui aux obsèques du martyr, le conscrit Ahmad Rajab al-Hamoud, tombé en martyr sous le feu des groupes terroristes extrémistes pendant qu’il accomplissait son devoir national dans la région d’al-Mo’adamieh, dans la banlieue de Damas.

M. Rajab al-Hamoud, père du martyr a estimé que tous les fils de la Patrie doivent se sacrifier pour elle.

De son côté, Mme Fatim al-Hajjo, mère du martyr, a fait savoir que la patrie mérite de sacrifier tout pour faire face au complot qui vise la sécurité et la stabilité.

 

Le 3 mai 2011

La banlieue de Damas fait ses derniers adieux au martyr Ahmad Moussa al-Bertaoui.

La localité de Hoch Arabe dans le gouvernorat de la banlieue de Damas a fait aujourd’hui ses derniers adieux au policier Ahmad Moussa al-Bertaoui qui est tombé martyr sous les balles des groupes terroristes extrémistes à Daraa, pendant qu’il accomplissait son devoir national pour défendre la sécurité et la stabilité de la Syrie.

Le cortège funèbre est parti de l’hôpital de la police de Damas vers la localité natale du martyr. Les participants aux obsèques ont exprimé leur condamnation de ce crime et ont insisté sur leur confiance dans ce que le sang des martyrs protège la sécurité et la stabilité de la patrie et consolide son unité nationale face aux complots tramés contre elle.

Le frère du martyr a émis l’espoir que le sang des martyrs contribue au rétablissement de la stabilité en Syrie.

Le martyr est né en 1987 et est père d’une fillette. Il a adhéré en 2009 aux Forces de Sûreté Intérieure.

 

Le 2 mai 2011

Obsèques de sept martyrs de l’armée et des forces de sûreté.

Les villages et les villes syriennes ont accueilli et participé aux obsèques de sept martyrs de l’armée et des forces de sûreté, tués hier par des bandes terroristes extrémistes à Daraa, et ce, au milieu de l’insistance des participants à ces obsèques sur le fait que la patrie mérite tout sacrifice.

Dans ces cortèges officiels et populaires imposants, le gouvernorat de Hama a fait ses derniers adieux aux trois martyrs, l’adjudant-chef, Fadi Souleymane Chaddoud, et les deux conscrits, Sadam Mustafa al-Ali et Ra’ed Faouaz al-Hazoum. Les participants aux obsèques de ces trois martyrs ont scandé des slogans pour le martyr, pour la Syrie et pour sa dignité.

De même, une foule imposante de fils du gouvernorat d’Alep ont participé, aujourd’hui, aux obsèques du conscrit, Issa Moussa al-Moussa, tombé martyr par les balles des groupes armés à Daraa, où il accomplissait son devoir national.

M. Abdel Ghani, oncle du martyr, a affirmé que « tombé martyr » est un devoir national, surtout s’il y avait un complot tramé par des forces extérieures visant à détruire la patrie et à porter atteinte à sa sécurité, tout en mettant l’accent sur l’unité nationale en Syrie.

Le village de Taouahneh au gouvernorat de Deir Ezzor a participé aux obsèques de Fayçal Mohammad Jaddou, où son père a appelé à demander compte aux groupes de terroristes extrémistes qui ont assassiné son fils et ses collègues en défendant la patrie.

Par ailleurs, le village d’al-Toub à Deir Ezzor a accueilli et participé aux funérailles de son martyr, le conscrit Abdel Majid Chihan al-Ali al-Kedro. Lors des funérailles du martyr, son oncle Mohammad al-Khalaf a affirmé que les syriens sont prêts à donner leur sang pour sacrifier le sol de la Syrie.

Dans un cortège officiel et populaire, les habitants du gouvernorat d’al-Hassaké ont fait leurs derniers adieux au martyr, le conscrit Salehg Younes Houeit.

 

Le Ministère de l’Intérieur a exhorté, dans un communiqué, les gens manipulés et impliqués dans des actes punis par la loi à se rendre avec leurs armes.

Les citoyens manipulés et impliqués dans des actes punis par la loi, en levant les armes, en participant à actes de déstabilisation ou en donnant de fausses informations sont invités à se rendre avec leurs armes aux autorités compétentes en dénonçant les saboteurs, les terroristes et les caches d’armes, afin de bénéficier de non lieu, de la suspension des poursuites juridiques et de la levée des implications juridiques, et ce, à partir de ce jour jusqu’au 15 mai 2011.

 

Le 1er mai 2011

Six cent tonnes de farines ont été acheminées vers Deraa et ses banlieues par l’entreprise publique de minoterie.

L’entreprise publique de minoterie a acheminé 50 camions chargés de 600 tonnes de farine vers Deraa et ses banlieues. Le Directeur général de l’entreprise Abou Zeid Katbeh a déclaré aux journalistes que près de 450 tonnes de farines sont acheminées, quotidiennement, vers Deraa.

« Cette quantité a été revue à la hausse, 600 tonnes, exceptionnellement aujourd’hui, en raison du week-end » a indiqué M. Katbeh, précisant que le besoin quotidien du gouvernorat en farine, est de l’ordre de 200 tonnes par jour.

Pendant ce temps, les citoyens de Deraa ont démenti les informations véhiculées par certains médias sur un manque en vivres et en eau dans le gouvernorat, affirmant que tout est disponible à tout moment.

De même, la vie reprend son cours normal à Douma (banlieues de Damas). Les routes ont été rouvertes et des travaux ont été lancés pour réparer les établissements ayant subi des actes de sabotage par des groupes armés.

Les habitants de Douma ont affirmé que les auteurs de ces actes étaient étrangers à la ville et qu’ils ont disparu dès que les forces de sécurité ont pris le contrôle de la ville.

Devant le Président Bachar al-Assad, M. Mohammad Khaled al-Hanous a prêté, aujourd’hui, serment comme nouveau Gouverneur de Daraa.

Ensuite le Président al-Assad s’est entretenu avec M. al-Hanous, lui a donné ses directives et lui a souhaité.

 

Le 21 avril 2011

Le nouveau Gouverneur de Homs, M. Ghassan Mostafa Abdel Al prête serment devant le Président al-Assad avant d’être reçu par celui-ci pour lui donner ses directives et lui souhaiter succès dans ses missions.

 

Le 19 avril 2011

Le Conseil des Ministres approuve la levée de l’état d’urgence dans le pays et l’annulation de la Haute Cour de Sécurité de l’Etat.

 

Le Conseil des Ministres approuve l’organisation du droit à la manifestation pacifique.

 

Le 4 avril 2011

Nomination du nouveau Gouverneur de Daraa, M. Mohammad Khaled al-Hanous.

 

Le 1er avril 2011

Le Président Bachar al-Assad donne ses directives au Président du Conseil Supérieur de la Justice pour la formation d'une Commission Judiciaire chargée de mener des enquêtes immédiates sur toutes les questions qui ont coûté la vie à des citoyens civils et à des militaires à Daraa et à Lattaquié.

La commission exercera son travail suivant les dispositions des lois en vigueur et aura le droit de recourir à l'assistance de quiconque qu'elle jugerait opportune pour l'accomplissement de sa mission et de demander toutes les informations ou les documents dont elle aurait besoin pour la bonne marche de son enquête.

Le vice-président du Haut Conseil de la Justice, le ministre de la justice, M. Ahmad Younes, a publié la décision N°905 du 31/3/2011 stipulant la formation d'une commission judiciaire spéciale, présidée par le Procureur Général de la République, M. Tayssir Qalla Aouad et composée de M. Mohamad Dib Maktran, Chef du Département de l’Inspection Judiciaire, M . Hassan Said, Procureur Général à  Damas et M. Ahmad Al Said , Premier Juge d’Instruction à Damas.

La décision souligne que le Procureur Général, le Premier Juge d’Instruction ainsi que le Procureur Général Doyen, de chaque ville, se joindront à ladite commission dès que celle- ci commencera son enquête dans la ville.

La décision a fixé la tâche de la commission consistant en l'ouverture d’enquêtes immédiates sur toutes les questions qui ont entraîné la mort de nombreux citoyens civils et militaires à Daraa et à Lattaquié.

La décision précise que la commission va commencer son action immédiatement, conformément, aux dispositions des lois en vigueur et  aura le droit de recourir à l'assistance de quiconque qu'elle jugerait opportune pour l'accomplissement de sa mission et de demander à qui que  soit,  toutes les informations ou les documents dont elle aurait besoin pour la bonne marche de son enquête et délivrer les mémoires d’inculpation  pour comparaître devant la justice.

Formation d'une commission juridique portant sur l’élaboration d’une étude en vue de lever la loi d’urgence  qui doit être remise avant le 25 avril prochain.

Sur directives du Président Bachar al-Assad, la Direction Régionale du Parti Baas Arabe Socialiste a formé une commission regroupant un nombre de juristes éminents, chargée de mettre au point une législation garantissant la conservation de la sécurité de la Patrie, la dignité du citoyen et la lutte contre le terrorisme, et ce, en vue de lever la loi d'urgence. Elle doit  remettre son étude avant le 25 avril 2011. 

Formation d'une commission portant sur l’élaboration d’un règlement sur la question du recensement   de 1962 à  Hassak  avant le 15 avril prochain.

En renforcement de l'unité nationale, le Président Bachar al-Assad a donné ses directives pour la formation d'une commission qui se chargera d'étudier l'exécution de la recommandation du 10ème Congrès régional du Parti Baas Arabe Socialiste, concernant le règlement de  la question du recensement   de 1962 à  Hassaké et qui devra achever son étude  avant  le 15 avril, et la remettre au Président de la République en vue de promulguer la loi adéquate.


          | Accueil  |  Actualité  | Services Consulaire  |  à la une  |            
| Contactez-nous  |   Corps diplomatique |  Le mot de l'ambassadeur | 
La représentation diplomatique de la Syrie en suisse |  La représentation diplomatique de la Syrie au Portugal  |